Automobiles, Conseils

Comment aborder la conduite en montagne ?

Avec la combinaison de l’altitude élevée, des fortes chutes de neige et de la glace glissante, la conduite dans cet environnement est tout sauf simple. Sans parler du fait que la conduite sur des routes étroites peut être assez difficile. Nous vous encourageons à étudier nos suggestions les plus essentielles pour conduire en toute sécurité et calmement en montagne.

Effectuez un examen approfondi

Tout d’abord, en prévision d’un voyage long, vous devez faire entretenir votre véhicule. Vous êtes prêt à vous lancer dans des vacances à la montagne, ce qui signifie que vous devrez affronter des terrains glissants et des conditions météorologiques imprévisibles. Vous vérifierez donc que les différents feux s’allument correctement lorsque vous les actionnez, que les freins et la direction assistée fonctionnent bien, que le chauffage s’allume sans gêne ni odeur étrange, que tous les liquides sont remplis, que les amortisseurs fonctionnent bien, et que les essuie-glaces sont fonctionnels.

Les chaînes

Elles peuvent être appliquées lors de l’ascension de certains cols, conformément à la signalisation routière. L’accès à la station peut être difficile si vous n’en avez pas. Il n’est pas nécessaire d’installer des chaînes sur les quatre roues, seules les roues motrices doivent être équipées de chaînes dans ce cas. Le point crucial ici est de choisir une chaine à neige de bonne qualité qui soit durable et surtout facile à installer et enlever.

N’utilisez pas trop vos freins

En raison de l’utilisation fréquente des freins en montagne, le risque d’usure prématurée de ces derniers est élevé. Envisagez plutôt d’utiliser le frein moteur de préférence, il ralentira efficacement votre voiture sur les pentes sans que vous ayez besoin d’actionner vos freins. Dans ce cas, rétrogradez d’une vitesse dans votre boîte de vitesses et laissez le véhicule faire le travail !

Les routes en pente

Si la vue est mauvaise, roulez doucement, notamment dans les virages et à l’entrée d’un tunnel. Augmentez l’espacement de sécurité entre les véhicules afin d’éviter d’être pris au dépourvu et de réduire la probabilité d’une collision. Il est vrai qu’en descendant une côte, le poids de la voiture affecte considérablement les distances de freinage. Utilisez votre klaxon avant de prendre un virage serré pour avertir les voitures qui approchent et évitez de dépasser avant d’être certain que la route est libre.

Pour la visibilité

Vérifiez également l’état de vos balais d’essuie-glace, qui doivent être en bon état de marche. Assurez-vous aussi d’avoir un grattoir dans votre boîte à gants. Enfin, n’oubliez pas d’apporter une paire de lunettes de soleil, car les reflets de la neige sont vraiment gênants, même en plein mois de mars !

Gardez une distance de sécurité entre vous et les autres véhicules

En règle générale, le conseil le plus important pour la conduite en montagne est de faire preuve de prudence. Évitez de freiner et de faire des mouvements rapides avec la voiture, car cela peut être extrêmement dangereux, surtout sur la neige et la glace. À l’approche d’autres véhicules, il est également conseillé de reculer davantage que d’habitude afin de se donner plus de temps pour freiner dans les descentes.

Bien prendre les virages

La majorité des routes vallonnées contiennent des virages abrupts, que l’on appelle des virages en épingle à cheveux. Il est courant qu’ils soient raides, il est donc important de freiner à temps et de rétrograder bien avant la courbe. En règle générale, vous pouvez effectuer ces virages en deuxième vitesse à une vitesse maximale de 20 kilomètres par heure. Lorsque vous descendez, gardez toujours un œil sur ce qui se passe un peu plus loin sur la route.

Quelles sont les règles concernant les pneus neige ?

Depuis novembre 2021, les conducteurs empruntant certains itinéraires en hiver devront utiliser des pneus ou des chaînes à neige pour pouvoir circuler.

Qu’est-ce que la loi Montagne ?

La loi Montagne, voté en décembre 2016, a apporté des modifications au Code de la route. Avec la mise en place de cette nouvelle norme sur les pneus hiver, l’objectif est de diminuer les dangers liés à la conduite sur des routes enneigées.

Quand deviennent-ils obligatoires ?

Pendant la saison hivernale, toutes les voitures circulant dans des zones vallonnées doivent être équipées d’un dispositif antidérapant amovible afin d’éviter une collision. En vertu d’un décret publié au Journal officiel en octobre 2020, vous êtes désormais tenu de respecter l’obligation d’équiper votre véhicule de pneus hiver, de chaînes/chaussettes à neige chaque année entre novembre et mars. Il est précisé dans l’arrêté que des dérogations pourront être accordées sur des portions de route spécifiques. L’arrêté ne prenant effet qu’au 1ᵉʳ novembre 2021, les conducteurs n’ont pas été contraints de s’équiper tout au long de l’hiver 2020-2021.

Quel est le montant de l’amende en cas de non-conformité ?

L’amende pour un automobiliste qui ne respecte pas l’obligation d’équiper son véhicule avec des pneus neige/hiver ou des chaînes pendant la saison hivernale est d’environ 135 euros. De plus, il a la possibilité de voir son véhicule mis en fourrière.