Automobiles, Conseils

Conseils et astuces pour bien conduire votre voiture

Savoir conduire une voiture n’est plus considéré comme un luxe, mais plutôt comme une nécessité dans la société d’aujourd’hui. Pour commencer, gardez à l’esprit que conduire est un privilège. En effet, vous devez apprendre à être un conducteur responsable avant même de mettre la clé sur le contact.

Maîtriser l’ensemble des lois et des règles de comportement sur la route peut s’avérer difficile lorsque vous débutez. Néanmoins, avec un peu de pratique, vous deviendrez un conducteur expérimenté.

Cette page contient quelques grandes lignes directrices dans le but de vous fournir des moyens pratiques pour conduire de manière sûre et efficace.

Comment rouler sur un ralentisseur ?

À l’approche d’un dos d’âne, vous devez contrôler votre vitesse. En effet, il est fortement déconseillé d’attendre le dernier moment pour ralentir. L’impact sur la consommation de carburant et les émissions serait important, mais il serait également préjudiciable au confort et même à la sécurité des passagers. Sans compter l’usure de vos freins si vous circulez régulièrement sur un chemin avec des ralentisseurs route en caoutchouc. À l’inverse, le fait de ne pas ralentir suffisamment peut avoir les conséquences négatives suivantes :

  • Une multitude de composants automobiles, notamment les amortisseurs, les pare-chocs, les joints à rotule et les carters d’huile peuvent se dégrader.
  • La santé des passagers : un dos d’âne rencontré trop rapidement entraîne potentiellement des problèmes de dos.

En raison de la possibilité que des dispositifs de sécurité supplémentaires croisent votre chemin, il est préférable de ralentir avant d’atteindre le ralentisseur, l’idéal étant bien sur d’utiliser le frein moteur, puis de maintenir une faible vitesse après l’avoir fait. Cela vous permettra par ailleurs de limiter l’usure de votre système de freinage.

Bien anticiper

Au cours de votre apprentissage, vous entendrez plusieurs fois l’expression « anticiper ». Et, ce, pour une raison bien précise : anticiper le danger vous permet de vous protéger vous-même, mais également de diminuer les risques envers les autres conducteurs. Dans l’automobile, aucune place n’existe pour la panique ! L’anticipation raccourcit le temps de réaction. En d’autres termes, si vous prévoyez un événement potentiellement dangereux, vous aurez plus de temps pour y réagir lorsqu’il se produira. Et, très souvent, sur la route ou l’autoroute, l’accident se produit en quelques secondes.

Il n’y a pas de phobie ou de hantise de l’accident à avoir. En revanche, comme la question est grave, vous devez en être conscient à tout moment lorsque vous conduisez. Apprenez à anticiper en gardant un œil vigilant et mobile sur les routes et autoroutes, en regardant loin devant vous, pour développer l’habitude d’anticiper. Soyez également attentif aux distances de sécurité entre vous et les autres usagers de la route.

La courtoisie au volant

Nous sommes nombreux sur les routes et par conséquent, il est essentiel de développer un style de conduite courtois afin de coexister pacifiquement sur la route. Cette coexistence doit être pratiquée dans des conditions propices, avec sociabilité et sécurité, et en s’imposant les uns aux autres dans un respect mutuel. Il est donc indispensable d’être maître de sa personne, ainsi que de sa voiture, pour maintenir l’ordre dans cet espace social très utilisé et très fréquenté.

Vérifiez vos pneus

Il n’est pas recommandé de voyager avec des pneus sous-gonflés afin de maintenir une traction optimale. Il est essentiel de suivre les conseils des fabricants de pneus ou des constructeurs automobiles. Ces conseils varieront en fonction du poids de votre voiture.

Avoir confiance en vous

Vous avez suivi un programme de formation approfondi, vous connaissez le code de la route et vous avez obtenu votre permis de conduire, ce qui indique que vous êtes parfaitement capable de conduire un véhicule à moteur. Si vous l’obtenez, cela implique que l’examinateur a déterminé que vous êtes compétent pour conduire un véhicule en toute sécurité. Ainsi, si vous devriez avoir confiance en vous. Ce n’est pas parce que vous n’êtes plus sous la supervision d’un expert en conduite automobile que vous serez plus susceptible d’avoir un accident ou de manquer votre rendez-vous.

Regardez au loin

La majorité des automobilistes se contentent de regarder le pare-chocs de la voiture qu’ils suivent, ce qui est une grave erreur. Pour conduire en toute sécurité, vous devez toujours lever les yeux et regarder devant vous pour observer votre environnement ainsi que le comportement des autres conducteurs sur la route. Cela vous permettra de mieux prévoir et de prévenir des menaces en approche.

Rouler plus doucement pour une conduite économique !

La différence de consommation entre une conduite calme et une conduite tendue peut atteindre plus de 40 %, sans parler de l’usure mécanique accrue de votre voiture qui en résulte. Si vous roulez sur une autoroute à vitesse d’environ 120 km/h au lieu de 130 km/h, cela ne vous coûtera que 4 minutes et 1 litre d’essence pour un trajet de 100 kilomètres…

Changez de vitesse dès que possible

En général, la consommation est proportionnelle à la vitesse du moteur. Si vous le faites tourner à 3000 tr/min, vous consommerez deux fois plus d’essence que si vous le faites tourner à 1500 tr/min. Pour cette raison, conduire avec le rapport le plus élevé possible est considérablement plus gourmand, surtout dans le cas où l’on garde à l’esprit que les vitesses inférieures ne sont utilisées que pour atteindre rapidement le rapport le plus élevé.

La première vitesse est simplement nécessaire pour faire démarrer le véhicule. Tous les autres rapports doivent être passés rapidement, sans dépasser à aucun moment 2000 tr/min pour les moteurs à essence et 1700 tr/min pour les moteurs diesel. Tout cela se fait en tenant compte de la cylindrée du moteur afin d’obtenir les résultats les plus précis.