Conseils

Quel est le diagnostic d’une voiture qui fume ?

 

Une quantité anormale de fumée émise par le pot d’échappement ne présage rien de bon. En effet, les gaz produits par une voiture ne doivent normalement pas être denses. Dans le cas contraire, il s’avère que le véhicule présente certains dysfonctionnements. Il est d’ailleurs essentiel d’en identifier le plus rapidement possible la cause, pour éviter que le problème ne s’aggrave. Afin que vous puissiez réaliser par vous-même un petit diagnostic rapide de votre auto, sachez que vous pouvez vous baser sur la couleur de la fumée dégagée. Il est notamment possible de faire le diagnostic sur place, mais nous vous conseillons toutefois de contrôler la couleur de la fumée lorsque vous roulez. La participation d’une tierce personne est ainsi requise pour effectuer cette phase d’observation.

Une fumée blanchâtre : quelles sont les causes possibles ?

Au démarrage, toutes les voitures émettent une certaine quantité de fumée blanche. Toutefois, vous devez être vigilant si cette dernière est émise en continu par le véhicule. En effet, cela signifie que vous avez un problème au niveau du moteur, et plus particulièrement au niveau du circuit de refroidissement. Ce dernier peut alors généralement présenter une fuite. Or, sachez qu’un éventuel mélange du liquide de refroidissement avec l’huile peut engendrer une casse du moteur. Un défaut de ce circuit est également à l’origine des surchauffes, lesquelles détériorent les pièces mécaniques. Dans la plupart des cas, les fuites de liquide refroidissement sont dues à l’usure du joint de culasse. En effet, c’est ce dernier qui garantit l’étanchéité du bloc moteur et qui évite que le liquide de refroidissement ne soit en contact avec l’huile moteur.

Il est également nécessaire de considérer la quantité et l’épaisseur de cette fumée. Si ces dernières sont réduites, cela provient généralement d’une forte condensation et d’un joint usé au niveau du circuit d’échappement.

Toutefois, dans le cas où la fumée blanche trainée par la voiture est accompagnée par un sifflement, le problème provient alors du turbo. Pour vérifier le bon fonctionnement de ce dernier, vous allez devoir procéder à son démontage. Cela consiste simplement à ôter les fixations menant vers le circuit d’échappement et le système d’admission. Dans certains, il s’agit ensuite de nettoyer la turbine, de vérifier que les hélices du compresseur ne sont pas cassées et que les axes ne sont pas fêlés. Dans le cas où votre turbo est endommagé, nous vous conseillons de vous rendre sur auto-platinium.com pour demander un devis de réparation. En effet, ce professionnel peut effectuer la remise à neuf de votre turbo. Toutefois, si ce dernier n’est pas réparable, la boutique propose aussi un large choix de modèles de rechange et 20% de réduction.

Une fumée sombre : quelles peuvent en être les origines ?

Si la couleur de la fumée évacuée par la voiture est noire, sachez que cela provient généralement d’une combustion incomplète du carburant. Il est notamment possible de résoudre le problème en améliorant les réglages du carburateur ou en nettoyant les injecteurs. Cela peut aussi être généralement évité en respectant les délais des vidanges. D’ailleurs, une mauvaise combustion peut aussi être due à un filtre air sale. En effet, pour que le carburant puisse être intégralement transformé en énergie, il est essentiel que le moteur reçoive une quantité d’air suffisante. Dans cette optique, le dysfonctionnement peut aussi être causé par une panne du turbo. D’ailleurs, vous constaterez que votre véhicule sera plus économe en carburant une fois cette fumée noire éliminée. Un manque de combustion peut aussi être du à un manque de compression au niveau des cylindres. Cela peut notamment être engendré par un carburant de mauvaise qualité ou un manque d’oxygène. Il peut toutefois être nécessaire de vérifier que le régulateur de pression est en bon état et que le circuit du carburant n’est pas obstrué par des impuretés.

Une fumée bleutée : quelles sont les défaillances mécaniques possibles ?

Bien que survenant rarement, cette couleur de fumée doit aussi vous alerter. En effet, elle indique un excès de consommation en huile ou un défaut de la chambre de combustion. Dans le cas où votre voiture consomme trop d’huile, cela peut gravement endommager votre moteur. En effet, celui-ci a besoin d’être lubrifié pour que les pièces ne souffrent pas des frottements. D’autre part, sachez que l’huile moteur joue également un rôle essentiel dans l’élimination des impuretés. Ces dernières tendent quant à elles à boucher les injecteurs, ainsi qu’à encrasser les bougies. Elles réduisent ainsi la combustion et les performances de votre engin. Par ailleurs, la couleur bleue indique généralement que certaines pièces sont fortement usées. Pour détecter le problème, il est possible d’effectuer des tests à différents régimes du moteur. En particulier, si cette fumée apparaît uniquement au ralenti, l’on peut déduire que le défaut vient des pistons. Toutefois, si cette couleur suspecte est identifiée en diminuant le régime, il faudra par contre s’orienter vers l’usure des joints des soupapes.